Alors Euro ? 


Au lendemain de la défaite des bleus à l’Euro, il me reste de ce mois de folies footballistiques un énorme sentiment de bonheur.
En ces temps de discorde européenne, de crise entre les pro-européens et les euro-sceptiques. Le Brexit nous a secoué, européen convaincu je désespèrais un peu. 
Et pourtant..

 

J’ai vu à travers la France des européens HEUREUX d’être ensemble, de supporter leur équipe, faisant la fête dans les stades, les fans zone, les bars et autres lieux de rassemblement. La joie, la bonne humeur et le peuple enfin uni, rassemblé. Pendant ce mois de compétition, les français se sont retrouvés ensemble derrière une equipe. Ils ont parfois tremblé, sauté de joie et pleuré. Loin des diviseurs, des exploiteurs de conflits. Oubliant leurs différences 
Le psychodrame de Knsya en tête lors du mondial 2010, l’équipe de France a su gagner le cœur des français. Travail de longue haleine qu’à mené Didier Deschamps dont la communication a été impeccable même lors de la triste affaire de la sextape. 

Cette equipe de 2010 pointée du doigt à juste titre, ces joueurs se comportant comme des enfants gâtés n’arrivait plus à federer tout un pays derrière elle. Aujourd’hui, l’espoir même après la défaite, nos héros en bleu sont aimés. Pourtant, dans l’effectif il reste des garçons de 2010.. Mais nous l’avons oublié.. 

En fait ils ont réussi à nous le faire oublier, tant cette jeune équipe avait de quoi nous enchanter. Des talents à la pelle, petit à petit d’autres talents se sont fait jour. Du nouveau et du renouveau.
À travers tout le pays, la joie était là. L’enthousiasme nous animait, le football nous rapprochait. Dans les entreprises, les maisons, entre copains les paris étaient ouverts, sans parler des réseaux sociaux où l’équipe de France était pour une fois la propriété de tous. Nous étions des sélectionneurs, des commentateurs. Hommes, femmes ou gamins avions tous un avis, un joueur idéale.. 
Ah l’idéal, l’idéalisme voilà ce qu’il manque vraiment à notre société et c’est le foot qui nous l’a donné pendant un mois. 
Je ne suis pas un gentil béatement dévot devant les dieux du ballons rond. Bien sûr que leurs gestes techniques, les buts magnifiques et cette joie communicative de la victoire m’ont touché. Soit en allant au stade où en regardant des matchs à la télévision, j’ai été heureux de voir dans les gradins de très jeunes enfants sur les épaules de leurs parents tapant, riant, participant à la fête. Des enfants, des bébés dans les stades que c’est jouissif ! Le foot est un sport mondial, une langue qui rapproche le monde et transcende les générations. 
Toutes ces images m’ont enthousiasmé. N’en déplaise aux grincheux, à ceux qui le disent que le foot n’est pas tout, que l’on se retrouve comme dans la Rome antique :

Du pain et des jeux !!! 

Que le sport et les événements sur médiatisés ne sont que le nouvel opium du peuple!

Que les joueurs ne sont que trop payés !

Qu’ils ne connaissent pas l’hymne national !

Et j’oubliais les théoriciens du complot, qui ont vu dans les matchs plus ou moins réussis des bleus une main obscure qui manipulait l’euro pour que la France le gagne.. Bon et bien les illuminatis ne sont plus aussi lumineux ! 
Que n’ai-je pas lu ou entendu ! 

Au moins cela prouve que le foot ne laisse personne indifférent. A tel point que je me demande si tous ces grincheux, ces empêcheurs de centrer en rond n’ont pas jeter un œil à la finale dimanche soir. Les chiffres officiels de médiametrie nous montre que nous étions un français sur trois à regarder M6, sans compter les abonnés de Bein Sport et tous ceux qui ont regardé chez des amis ou dans des bars.. Un français sur trois etait derrière leur equipe ! 

Les politiques veulent rassembler, ils doivent rêver d’un taux de participation pareil.
Politique, quand j’écris ce mot me vient instantanément un autre mot, récupération ! L’analogie entre footballeur et politique est toute trouvée dans la récupération. Ainsi nous avons pu lire ici ou là des messages de nos  » amis  » les politiques heureux et fiers d’être bleu ! Cette blague, nous savons de notoriétés public que les vrais amateurs de ballon rond sont rares en politique, Chirac en etait, ainsi que Sarkosy ou Hollande, Manuel Valls aussi. Mais les Le Pen ! La Barbie fachos qui reconnaît elle n’y rien connaître mais se fend de messages sur l’équipe de France, sa tante Marine elle essaie le coup de la belle équipe qui entonne une vraie belle Marseillaise.. J’ai des nausées tout d’un coup.. 

Oui récupération même les syndicalistes n’ont pas osé la récupération, ils ont glissé quand même une ou deux menaces de conflits mais c’était juste un murmure comme la loi travail passée tranquillement à l’assemblée nationale, avec un peu de forcing mais sans heurts socials. Il y a bien eu des tentatives de grogne dans l’hémicycle mais deux lignes dans les quotidiens et pschiiiiiiiiiiiiit…
Je préfère voir un peuple heureux plutôt que les scènes de violences de manifestants s’en prenant à tout et à n’importe quoi.. 
Violence tiens, tiens.. Avant le début de l’Euro l’opposition a crié à l’irresponsabilité de notre gouvernement d’organiser des fans zones, un rassemblement de milliers de personnes, le terrorisme ce risque, cette peur de nouveau agitée. Que de débats, de tribunes, de commentaires de pseudos spécialistes jusqu’au Président Américain qui s’est fendu d’un petit mot ravageur en disant que  » la France etait un pays dangereux et qu’il déconseillait à ses concitoyens de s’y rendre. Tout s’est bien passé Mr Président, à part des hooligans anglais et russes qui se sont lamentablement conduit et nuit à l’image du football. Pas une alerte à la bombe, pas de violence ou si peu. Tout le contraire des Cassandres qui nous exhortaient à la plus extrême prudence.

Bien sûr la situation etait tendue, la menace etait bien là. Mais les autorités ont fair ce qu’il fallait pour la sécurité de tous même si parfois c’est un peu pesant.
Et puis les retombées économique non négligeables en ces temps économique difficile, pour les chiffres il faudra attendre un peu. Des rumeurs circulent dans les médias mais tant que rien n’est vérifié , prudence..
Et sur le plan du football la France m’a déçu. Et les finalistes de cet Euro ne m’ont pas emballé ! 

Évidement, si les deux équipes finalistes sont sur le terrain, c’est qu’elles le méritent ! Certes, une fois posée cette évidence, on peut quand même regretter le niveau technique détestable de cette finale.

Footbalistiquement, la vraie finale avait eu lieu avant, plus précisément en quart de finale. Ce match tendu, tactique avec un dénouement au bout de la nuit entre l’Allemagne et l’Italie !

Si je devais retenir un match ce serai celui-ci.
Je salue les finalistes et l’attitude de l’équipe de France que se soit sur ou hors du terrain. 
Bref, c’était une belle période que ce mois de compétition. Il n’y a plus qu’ attendre la coupe du monde 2018 et on espère une belle qualification de l’équipe de France !
Alors Euros de ce moment d’euros et pourvu que la France organise d’autres grandes compétitions !