Le roman des désirs qui bouleversent le monde

Lire et relire avec plaisir et délectation le dernier roman d'Hédi Kaddour, Les Prépondérants, Grand Prix du roman de l'Académie Française 2015.

Sur l'auteur

Hédi Kaddour est un écrivain franco-tunisien né à Tunis en 1945. Romancier, poète, agrégé de lettres modernes, traducteur de l'anglais, l'allemand et l'arabe. Professeur de Litterature française à la New-York University in France et responsable de l'atelier d'écriture de Sciences Po Paris.

Rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie, chroniqueur pour Le Monde des livres, Libération et au Magazine Littéraire. Il est l'auteur de plusieurs receuil de poèmes avant de publier Waltemberg son premier roman en 2005, immédiatement salué par la critique, Prix Goncourt du premier roman et Prix du Premier Roman, il a été élu « Meilleur roman français » par le magazine Lire.

Les Prépondérants est son troisième roman lauréat du Grand Prix du roman de l'Académie française

La Der

Au printemps 1922, des Américains d'Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre les notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d'indépendance.

 

Entre les lignes

 

Après son magnifique premier roman Waltemberg (2005) qui lui a valu le Prix Goncourt du premier roman et son deuxième roman Savoir-vivre (2010), Hédi Kaddour dans ce troisième roman continue d'explorer le monde d'après la première guerre mondiale.


Les Prépondérants nous plonge dans la Tunisie des années 20, protectorat français de plus en plus fragile. Nahbés petite ville où va s'affronter les courants de pensée politique, économique et où l'on pressent toute l'agitation du monde dans la rencontre d'une équipe de cinéma américaine avec les habitants de ce petit bout de monde. Oui, Kaddour met le monde dans une ville et l'Histoire en roman. L'Histoire qui va façonner comme d'habitude les destins de personnages emblématiques de ces années. Une jeune veuve tunisienne, Rania, trop cultivée et éprisent de Liberté, son cousin Raouf, un jeune nationaliste, Ganthier un colon ancien soldat, Gabrielle Conti une journaliste parisienne féministe, un acteur américain et sa femme actrice et les habitants de Nahbés.

Roman historique, picaresque, roman d'amour, comme souvent chez Hédi Kaddour, les genres se mêlent pour révéler les fêlures, les prémisses d'un monde qui va basculer dans une crise profonde.

Roman du désir, des désirs. Désir de liberté, d'égalité. Désirs inavouables d'un jeune homme pour une actrice, d'un homme pour une femme libre. Désir de parité.

Mais qu'est-ce que Les Prépondérants ?

Les Prépondérants, est le nom d'un club très sélect dont les membres sont exclusivement des colons qui n'ont qu'un but sauvegarder la domination coloniale de le France et défendre un certain art de vivre.

Les Prépondérants vacillent sous l'onde de choc que représente la venue des américains. Deux mondes s'affrontent, des valeurs différentes, des mœurs différentes. Le monde du cinéma, ces acteurs et actrices libres, buvant et baisant jusqu'à plus soif, ne respectant aucune règle, ne respectant qu'une seule chose l'argent. Ce monde du cinéma va rentrer en conflit avec les colons et le milieu traditionaliste tunisien, les nobles de Nahbés sont scandalisés par la façon de se conduire des américains, les jeunes eux, épris de liberté ne rêvent que de faire la même chose, de vivre comme bon leur semble sans le poids de la tradition.

Dans ce très beau roman, les personnages vont évoluer dans un monde qui est sur le point de basculer, ils sentent ce changement, le vivent. Au cours d'un voyage en Europe et notamment à Berlin ou l'on voit monter un petit parti prônant l'Allemagne et son relèvement dirigé par un petit caporal hargneux. Les uniformes noires envahissent la ville. La peur est palpable. Pendant cette escapade européenne que Ganthier et Raouf découvrent l'Europe et ses bouleversements qui vont les transformer, les faire évoluer. Gabrielle, la belle journaliste parisienne va leur servir de guide et d'interprète dans cet univers chaotique qu'elle connaît si bien.

En 1920, sur tous les continents des êtres vont se rencontrer, s'aimer, se détester, se pourchasser sous la plume délicate et si poétique d'Hedi Kaddour.

Malgré tout, Les prépondérants ne m'ont pas autant séduit que le magnifique Waltemberg. Ce roman est peut-être trop proche, en le lisant j'avais l'impression de relire le premier roman dont les lieux, les personnages auraient changé mais le fond, les thèmes seraient restés les mêmes. Malgré cette sensation, la magie opère toujours, le récit, les personnages et la période années folles s'additionnent pour, une fois la dernière page tournée, nous donner l'envie de recommencer à lire ce passionnant roman.

Je vous recommande Les Prépondérants, un roman étourdissant, profond et incroyablement prenant !

Très bonne lecture ..

 

3 réflexions sur “Le roman des désirs qui bouleversent le monde

Les commentaires sont fermés.