Un marivaudage d’une beauté noire dans un hôtel Suisse

Waltenberg de Hédi Kaddour, Folio 711p




Sur l’auteur


Hédi Kaddour est un écrivain franco-tunisien né à Tunis en 1945. Romancier, poète, agrégé de lettres modernes, traducteur de l’anglais, l’allemand et l’arabe. Professeur de Litterature française à la New-York University in France et responsable de l’atelier d’écriture de Sciences Po Paris.

Rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie, chroniqueur pour Le Monde des livres, Libération et au Magazine Littéraire. Il est l’auteur de plusieurs receuil de poèmes avant de publier Waltenberg son premier roman en 2005, immédiatement salué par la critique, Prix Goncourt du premier roman et Prix du Premier Roman, il a été élu « Meilleur roman français » par le magazine Lire.

La der

Un homme rêve de retrouver une femme qu’il a aimée.

Un maître espion cherche à recruter une taupe.

Leurs chemins se croisent. Cela s’est passé au XX* siècle.

Des tranchées à la chute du mur de Berlin, Hédi Kaddour croise les destins d’un journaliste français, d’un écrivain allemand, d’une cantatrice américaine, d’un maître espion berlinois, d’une taupe française…, et entremêle avec maestria politique, vie intellectuelle, guerres et manœuvres diplomatiques. Une fresque d’Histoire, d’amitié et de passion, doublée d’un roman d’espionnage trépidant, au souffle poétique puissant.

 

 

Entre les lignes

 

Un roman que j’aurai dû écrire en lettre capital. On parle souvent du roman américain, sorte de mythe littéraire mais jamais du roman français.

Il a eu ses heures de gloire notre roman à la française et depuis il s’est perdu, nos auteurs sont tombés dans le nombrilisme, ils ont pris le roman comme on prend rendez-vous avec un thérapeute, écrivant leurs petites misères. L’écriture d’un roman comme une analyse.

Il faut redonner au Roman toutes ses lettres de noblesse, a l’écriture sa place. J’ai essayé beaucoup d’auteurs français, déception hormis cette année où mon cœur a été séduit par le roman d’Agnés Desarthe, Ce cœur changeant dont j’ai déjà écrit un article plutôt élogieux.

Le Roman reprend tout son sens sous la plume d’auteur de langue francophone, Hédi Kaddour, Boualem Sansal et bien d’autres. Ils ont pris heureusement la relève et nous livrent des romans puissants, passionnants et surtout différents.

 

Plongeons dans le monde passionnant de Waltemberg, un roman d’amour, un roman d’espionnage, roman historique, bref une formidable aventure d’amitié et d’amour s’étalant sur une période de la guerre de 14/18 à la chute du mur de Berlin.

Ou se trouve Waltenberg..

Au cœur des grisons suisses, là où Léna Hotspur et Hans Kappler se sont passionnément aimés au début du XXieme siècle, avant la grande guerre. Ils se sont aimés et séparés dans cette hôtel au charme suranné. Ils se sont perdu de vu pendant une dizaine d’année avant de se retrouver en 1929 au cours d’une conférence, à Waltemberg. Hans retrouve Léna, cette femme qu’il aime toujours et aimera jusqu’à sa mort. Il est accompagné de Michael Lilstein, futur chef du bureau de Berlin pour le compte de la RDA. Michael tombe éperdument amoureux de Léna. Sur fond d’histoire, les goulags, la guerre froide, le mur de Berlin, ces trois personnages vont régler leur compte amoureux. Marivaudage triste, personnages désenchantés et mélancoliques, Waltenberg est un roman d’une triste beauté.

Ce roman riche ambitieux, ce texte d’un romantisme éclatant. La plume poétique d’Hedi Kaddour fait merveille pour décrire ce monde du début du siècle. Période charnière pour l’auteur qui situe le bouleversement du monde, la fin d’un monde et la naissance d’une nouvelle société, à cette période pour des raisons à la fois économique, sociétale et idéologique.

Faire un mélange de tout les genres literraires, dans une fresque épique tenant en haleine le lecteur sur plus de 700 pages et un pari risqué mais réussi Monsieur Kaddour. Il a même réussi à faire passé sa très grande culture sans lassé et alourdir le texte. La culture de l’auteur contribue grandement à la réussite du roman. Nous sentons au fil des pages que les sujets abordés dans le texte sont maîtrisés et le récit est fort bien documenté.

Salué par la critique, récompensé par le Prix Goncourt du premier roman et le Prix du premier roman dont le jury n’est composé que de critiques literraires, Waltenberg est un roman inclassable qui saura vous séduire par son accessibilité et ses différents niveaux de lecture.

Lire Waltenberg, c’est lire un vrai roman..

Très très bonne lecture à tous..