« Bien que ce ne soit folie, il y a là de la méthode » Macbeth acte 2 scène 2



La Nausée.. Paris écrite en lettres capitales de sang…
Au moins 129 Morts


352 blessés…

7 Kamikazes qui ont choisi de disparaitre de la surface de la terre. et un huitième en fuite.
Parmi cette liste, il y a une erreur… Cachée et horrible…
Devant un bon verre de vin, fumant, discutant, riant et parfois s’engueulant. Dans une salle de concert, écoutant un concert, dansant, chantant, unis dans la musique, ces hommes et ces femmes vivait un moment ensemble comme on sait le faire dans notre pays démocratique. Oui ensemble, homme, femme, blanc, black, asiatique, croyant ou non, on se rassemble et on jouit de la vie.
En ce vendredi soir pendant une heure, 8 hommes en ont décidé autrement, plongeant nos modes de vie dans le chaos et l’horreur. 7 de ces hommes sont morts, leur corps éparpillés.
Le Vendredi 13 Novembre 2015, une date ajoutée à un triste année 2015. Elle s’ajoute au 7 janvier, 27 juin, 10 octobre et au 31 octobre 2015, etc… La liste est longue des attentats commis par DAESH. L’horreur est mondialisée, Paris, Sousse, Ankara, Beyrouth et encore Paris…
Paris qui est attaqué par deux fois. Pourquoi ?
Paris est une ancienne puissance coloniale dans le Maghreb, et récemment a promulgué de nombreuses lois qui en fait une cible de choix, mariage pour tous, interdiction du voile, laïcité, etc… Il est a noté que nombreux maghrébins font partis de Daesh… Attention, tous les maghrébins ne sont pas de l’EI, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas écrit, pas d’interprétation douteuse..
Les scènes de ce nouvel acte de terrorisme passent en boucle sur les chaines de télévision, hypnotique image de gens fuyant, pleurant, témoignant de l’horreur, de l’incompréhension de ce carnage. Ayant l’impression d’être sorti vainqueur d’une loterie de mort, et une question leur reste en tête « Pourquoi moi ? ». et la peur cette ennemie invisible qui nous fait se diviser, épiant l’Autre, ce gars en Djelabah, ce barbu un livre a la main, ce noir…
La peur notre pire ennemie.
Bien sur, l’émotion suscitée par l’événement est énorme et comme souvent incontrôlable, elle annihile toutes formes de compréhension, de questionnement. Nous sommes plongés dans l’action immédiate, une réaction est attendue. Le citoyen français blessé dans ses valeurs attend des politiques, de la police, de l’armée de la rapidité. Comprendre qui étaient ces hommes, d’où viennent-ils ? Comment se sont-ils radicalisés ? d’où viennent les armes ? Qui sont les commanditaires, les coordinateurs ?
Les rumeurs vont bon train, les uns en vont de leurs théories fumeuses reposant sur des peurs, des craintes. Les migrants entassés dans la plus horrible inhumanité ne seraient-ils pas des terroristes déguisés en réfugiés fuyant la guerre ? L’islam et les musulmans des intégristes en puissance ?
Les Oulémas Marocain ont cru bon de rappeler encore une fois que la religion islamique n’était pas ce que prône Abou Bakr al-Baghdadi al-Husseini al-Qurashi, cette folie guerrière. Ils ont émis une Fatwa contre Daesh. Preuve que les musulmans savent faire eux-aussi le ménage dans leur rang. Le salafisme n’est pas l’islam, ce n’est qu’une branche pourrie, un relent, une éructation du fait religieux. Chaque religion a ce rot coincé d’un texte religieux mal digéré par certain croyant. Les catholiques, Les juifs, les protestants ont leurs malades atteint de ce mal étrange, remontée acide mélangeant frustration et religion.. Indigeste pour la plupart des croyants..
Deux versets du Coran a l’appui, ces hommes de foi espèrent prouver au monde que le musulman n’est pas un salafiste en puissance:
« N’attaquez pas, Dieu n’aime pas ceux qui attaquent. »
«  Tuer un homme non coupable de meurtre ou de délit sur terre, c’est comme tuer tous les hommes.» 
Je ne reviendrais pas sur le rôle que les pays occidentaux ont joué dans la montée en puissance de cette organisation, il ne suffit pas de comprendre la rivalité qui existe entre les Sunnites et les Chiites pour expliquer la montée en puissance de DAESH, la misère, le manque de perspective; d’avenir, la perte de repères sont autant de facteurs déterminants de l’hégémonie de ce groupe.
La France vit des heures sombres puisque l’état d’urgence est décrété, ( instauré par la loi du 3 avril 1955 motivé alors par la situation en Algérie qui renforce le pouvoir de l’autorité administrative.), les contrôles aux frontières sont rétablies. Il ne manque plus que des Check Point est nous serions vraiment en état de guerre !
À quand un Patriot Act à la française? Peuple de France êtes-vous prêt a laisser de côté vos libertés individuelles pour combattre ce monstre invisible ?
Les gouvernements ne sachant pas combattre un ennemi invisible, se lance dans une fuite en avant, sans réfléchir vraiment d’où vient le problème. Nos chefs d’état ont bien identifiés le chef et tout les intervenants, on peut vouloir légitimement détruire Daesh comme l’on a détruit Al-Qaida et son chef.. Mais l’extrémisme quel qu’il soit se nourri d’autres choses. Un homme peut être aisément remplacé, une organisation disparaitre mais qu’en est-il de la doctrine, des idées véhiculées.
La guerre. La guerre contre quoi ? Contre Qui? Il va falloir redéfinir nos méthodes de guerre, l’ennemie a changé.
nous parlons d’une organisation qui « administre » une partie de l’Irak avec ses champs pétrolifères, et une partie de la Syrie avec une populations aux 3/4 sunnites. Beaucoup de sunnites ont décidé de migrer dans les zones contrôlés par Daesh. Sur le plan financier, ils sont presque auto-suffisant, les armes sont récupérés soit de l’armée américaine qui en ont abandonné un certains nombres, soit de la capture de ville, il y a bien sûr le trafic d’arme qui vient se rajouter.
Mais comme Francois hollande l’a dit, nous sommes en guerre. Mot fort, inutile cachant le fond du problème, dans la nuit nous avons bombardé la ville de Rakka, bravo l’État français comme les États Unis en leur temps ont réagi rapidement en envahissant l’Irak, immédiatement sans réfléchir. Quelques bombes et hop la mort d’innocent est vengée…

Vous croyez messieurs les décideurs que c’est ce qu’attendent les français ?

J’attendais autre chose d’un chef d’état et de la communauté internationale, autre chose que de la solidarité, je voulais de l’unité, un rassemblement national voire international. Mais que le politique est oublieux de sa condition humaine, a peine sorti de l’émotion que la belle unité vole en éclat, Nicolas Sarkosy moins de 24 heure après le drame fustigeais déjà la politique du gouvernement, Marine Lepen attaqué dans une allocution les migrants et autres binationaux. 24 petites heures et l’homme politique reprenait le dessus sur l’humain. Enorme déception et insulte a la mémoire des victimes et de leurs proches. Messieurs les dirigeants respectez nos chers enfants de la patrie !

Commençons par régler le problème du proche et du Moyen Orient, il en va de notre sécurité. Donnons a ces populations un avenir autre que la guerre, la faim et la misère. Ne leur proposons pas notre modele occidentale, basé sur l’argent, la consommation et l’individualisation outrancière !
Regardons les problèmes en face et arrêtons d’écouter les faucons, les va t-en guerre de tout poil !

La vengeance n’est pas une solution, la loi du talion utilisé par Poutine et autre ne marche pas…

J’ai vu et lu sur les réseaux sociaux de bien belle choses, des appels pour des personnes disparues, des mots simples pour dire la tristesse..

Il y a cette envie que les gens de se réunir, ensemble pour dire non à l’horreur, à cet esprit totalitaire et oui à notre coexistence notre unité et notre besoin de chaleur humaine..

L’humanité est belle quand devant l’impensable horreur, elle crie haut et fort ses valeurs…

Écoutez le murmure du cœur de chacun des citoyens français, il crit liberté !!

Fier d’être humain, fier d’être nait parisien !!