Mon père ce héros …. Déchu !

Va et poste une sentinelle – Harper Lee


Sur l'auteur

Harper Lee de son vrai patronyme Nell Harper Lee née le 26 avril 1926, à Monroeville dans l'Alabama, où elle réside encore aujourd'hui. Le premier et longtemps seul roman de celle qui fut la grande amie de Truman Capote, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur a connu un succès fulgurant prix Pulitzer en 1961. Ce livre est un classique de la littérature américaine et est enseigné dans de nombreux écoles, collèges et lycées. Depuis, elle a décidé de rester en retrait de la vie littéraire, écrivant trois ou quatre articles dans des journaux.

En 2007, elle reçoit la médaille présidentielle de la liberté du président américain George W. Bush pour sa contribution à la littérature.

 

La der

Jean Louise Finch, dite « Scout », l'inoubliable héroïne de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, est de retour dans sa petite ville natale d'Alabama, Maycomb, pour rendre visite à son père, Atticus. Vingt ans ont passé. Nous sommes au milieu des années 1950, et la nation se déchire autour des questions raciales. Confrontée à la société qui l'a façonnée mais dont elle croit s'être affranchie en partant vivre à New York, Jean Louise va découvrir ses proches sous un jour nouveau.

 

Entre les lignes

Plus de cinquante d'attente, après Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee déstabilise et fait vaciller la critique littéraire.

Harper Lee est cette femme né dans l'Alabama, dans une petite localité dénommée Monroeville qui a écrit un seul roman en 1960, et quel roman, un véritable tremblement de Terre littéraire. Un an après la sortie du roman 500.000 exemplaires vendue, les droits achetés par de nombreux pays. Prix Pulitzer en 1961 et une adaptation au cinéma en 1962, avec dans le rôle de l'intègre avocat Atticus Finch, Gregory Peck. Film récompensé par trois oscars. Le livre d' Harper Lee est sur la liste de lecture de toutes les écoles américaines, et à ce jour il s'est vendue en anglais à plus de 30 millions d'exemplaires. Phénomène littéraire comme le fut Salinger et son Célèbre roman L'Attrape-coeur, mais ce qui nous intrigue le plus dans ce succès est le mutisme et la disparition médiatique de son auteur. Âgée aujourd'hui de 89 ans, l'auteure vit recluse dans sa ville natale qui est devenue un lieu de pèlerinage pour les nombreux fans du roman.

Pour situer le roman dans le temps, nous retrouvons les personnages une vingtaine d'année après, Jean-Louise est maintenant une jeune fille de vingt-six ans qui revient assez régulièrement dans sa ville natale de Maycomb. Elle y retrouve son père Atticus qui a maintenant soixante-douze ans, sa tante Alexandra et son oncle Jack. Mais son petit univers familliale est bouleversée par la découverte que l'avocat qui dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, avait pris la défense d'un noir accusé de viol sur une femme blanche dans les années trente. Atticus, esprit libre, défenseur de l'égalité devant la justice pourfendeur de la pensée WASP, un révolutionnaire prônant les droits civiques pour les noirs, est en fait un raciste qui assiste à dès réunions de citoyen pour la defense des blancs, qui lit des fascicules prônant la théorie des races et qui surtout à passé du temps avec des gens du Klu-Klu-Klan. Atticus Finch l'avocat tué par son auteure.

Étrange revirement, comme si l'auteur voulait tuer le héros, pour mieux montrer que le chevalier blanc qu'il était, avait caché une part très sombre à sa fille. Désillusion totale, chez les fans de l'auteure. Roman qui résonnent très fort à notre époque aux USA, tant les relations blancs noirs sont si délétères en ce moment. En témoigne les nombreuses violences policières dans le sud des Etats-Unis. Ce roman dérange, par ce message de haine délivré par le héros et par l'acceptation et la compréhension de Jean-Louise. Cette jeune femme de vingt-six ans qui dans le premier roman ne faisait aucune distinction entre les personnes, se battant bec et ongle contre les gens qui véhiculait se genre de message.

La critique américaine n'a pas accueilli ce roman les bras ouverts, elle fut impitoyable. Il est vrai que l'histoire de ce manuscrit est troublante, il est maintenant sur que ce roman a été écrit avant Ne Tirez pas sur l'oiseau moqueur, il s'agit selon les différents critiques litterraire du manuscrit refusé en 1957 par les éditions Harper Collins demandant à l'auteur de le remanier en profondeur en prenant comme point de départ la jeunesse de Jean-Louise. Ce qui fut fait deux ans plus tard avec le succès que l'on connaît.

Mais comment a t-il reapparu ? Sachant que d'après les dires de la sœur et avocate de l'auteure, elle ne devrait plus écrire car elle avait connu l'apogée de sa courte carrière d'écrivain.pourquoi écrire un second romans des ces conditions ? Des journalistes ont parlé de vol, d'abus de faiblesse !

En effet, le manuscrit aurait été découvert dans un coffre de la maison de l'auteure attaché à celui de l'oiseau moqueur. Une personne aurai fait alors pression sur la vieille dame pour le publier. Actes démentis par Harper Lee.

Récit dérangeant, thèses rances, un héros brûlé. Bref un très mauvais Harper Lee, dire qu'il a fallut plus de cinquante ans pour être sûr qu'elle avait sans nul doute écrit un seul excellent roman, mais le Roman avec toutes les majuscules en grosses lettres de la littérature américaine.

Malgré son énorme déficit narratif, il est quand tiré à plus de trois millions d'exemplaires. Incroyable, mais le nom D'Harper Lee suscite toujours le déchaînement , un engouement énorme.

Je ne vous recommande pas la lecture de ce roman, surtout si vous avez déjà lu le précédent.

Par contre lisez Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, un roman tendre sur la jeunesse. Un roman initiatique, militant, incontournable sur le combat pour les droits civiques, l'égalité et la tolérance. Un roman situé dans les années trente mais qui est malheureusement d'actualité.