Trompe-la-mort de Jean-Michel Guenassia

Sur l'auteur

Jean-Michel Guenassia écrivain français né en 1950 à Alger. Avocat pendant six ans, Puis scénariste pour la télévision. En 1986, il publie un roman policier, Pour cent million ( éditions Liana Levi). Il écrit aussi des pièces de théâtre. En Août 2009 les éditions Albin Michel publie son premier grand roman le club des incorrigibles optimistes. Le roman a été salué par la critique unanime (Télérama, Le Point, L'Express, le Nouvel Observateur…) et a trouvé un large public. Il a été couronné par le Prix Goncourt des lycéens 2009 et par le Prix 2010 des lecteurs de Notre Temps.

En 2012, il publie un second roman, La Vie rêvée d'Ernesto G.

Et en janvier 2015 son troisième roman Trompe-la-mort chez Albin Michel.

 

 

La Der

Tom Larch est-il vraiment immortel? Aucun être humain n'aurai pu survivre aux accidents dont il s'est tiré. A-t-il un secret qui le protège des coups du sort? Ou un ange gardien qui veille sur lui? Est-ce le hasard ou son instinct de vie qui lui permet de s'en sortir a chaque fois? Obligé de quitter New Delhi pour Londres à huit ans, Tom est depuis toujours écartelé entre ses deux cultures. Celle de sa mère, indienne, et celle de son père, ingénieur anglais. À dix-huit ans, il s'engage dans les Royal Marines, et devient un héros, malgré lui. Rendu à la vie civile, il devra affronter ses propres démons quand l'un des hommes les plus riches du monde lui demandera d'aller en Inde à la recherche de son fils, que Tom est le seul à pouvoir trouver.

 

 

 

Entre les lignes

« Je suis mort le Jeudi 5 février à 7 h 35 du matin. Je ne sais pas si j'ai été tué alors que l'hélicoptère était en vol ou losqu'il s'est écrasé au sol. ». Tom Larch était déclaré mort, jusqu'à ce qu'un infirmier sente un pouls battre. Depuis cet épisode et la rencontre dans un hôpital militaire en Afghanistan avec Hélène une journaliste, Tom est devenu Trompe-la-mort. Un documentaire lui est consacrée qui revelle au monde entier son incroyable histoire. Il tombe amoureux de la belle journaliste, fait un enfant et affronte son passé.

Un passé au parfum indien, New Dehli pour la petite enfance jusqu'à huit ans, enfant métisse d'une mère indienne et d'un père anglais d'un bon milieu social. Écartelé entre deux cultures, le petit Tom vit dans une Inde de conte de fée, pas de misère, la seule misère qu'il va côtoyer sont des enfants des rues à qui il veut donner ses economies, sa tirelire. Un passé, anglais à huit ans, Londres, étranger dans le pays de son père. Il passe son enfance avec des indiens anglicisés qui ne parlent même pas l'hindi, mais avec qui, ils partagent la passion du cricket . Londonnien d'adoption et par obligation de santé. Sa mère est malade, maladie qui n'est jamais nommée par l'auteur. Elle se meurt doucement, laissée seul avec Tom, ils se recréent un petit bout d'Inde dans cette banlieue londonienne. Côtoyant exclusivement des familles indiennes. Son père est absent pour son travail, il parcourt l'Europe. Et puis il y a ce concert pour les soixante dix ans de Mandela et sur les paroles de brothers in arms, ils découvrent son père avec une autre femme. Trahi, il se bat avec son père. C'est la rupture avec le père , entre temps sa mere meurt dans l'incendie de la maison familiale, pendant que Tom s'en sort indemne. Trompe-la-mort a encore réussi son coup. Ce n'est pas la première fois qu'il s'en sort et faire la liste de ses accidents serai trop longue. Souvent grave, comme le jour de son anniversaire où il tombe du premier étage de la maison sur une verrière et la traverse, il s'en sort. Trompe-la-mort porte bien son nom. Pour Tom, son père porte l'entière responsabilité du sort de sa mere. Rupture de plus de vingt quatre ans.

J'arrête là mon résumé, je vous laisse découvrir la fin de ce roman.

Ce roman riche et dépaysant . L'Inde vu par un enfant de huit ans qui s'oppose à l'Inde vu par l'homme revenant sur les traces de son passé. L'auteur passe en revue, l'Inde et ses problèmes de société, les castes, les préjugés. La conditions des femmes. Le condensé de tout ces problèmes societaux est représenté par Dina, Tom la rencontre à New Dehli a l'occasion de sa recherche du fils perdu d'un milliardaire anglais. Dina est une femme indienne  » intouchables », c'est une fille sans caste, ce qui signifie dans la société indienne une paria. N'ayant que pour horizon la rue, la mendicité. Il y a aussi Shadvi son premier amour adolescent. Amoureux tout les deux, elle ne pouvait se permettre de tomber amoureuse de Tom , car elle était promise. Mariages arrangés détestables habitudes indiennes, la mère de Tom fut répudier par sa famille car elle avait épousé un autre homme que celui trouvé par son père. Mais le but des romans est de montrer ou dénoncer, pas de réparer les maux des sociétés. L'auteur en bon romancier tiens cette ligne de conduite et montre la réalité, la guerre, les hôpitaux militaires, les blessés, la mort et l'amour. Formidable conteur, il mêle les faits historiques, guerre d'Afghanistan, le concert des stars pour les 70 ans de Nelson Mandela, a l'histoire de Tom ancré dans la fiction.

Il ne faut pas oublier que jean-michel Guenassia est scénariste et dans ses romans, cela se ressent. Écriture fluide, précises qui ne laisse pas de place à l'imagination. C'est écrit comme un film et se lit comme un film.

Dans ce roman, il y a du rire, des larmes et du sang. Des personnages attachants comme dans tous les romans de cet auteur déjà récompensé du prix Goncourt des lycéens pour son « premier roman ».

La plume de Guenassia nous emporte dans une aventure trépidante dont le dénouement est toujours surprenant. N'hésitez surtout pas à lire et à découvrir cet auteur, vous ne le regeterez pas.