Michel Houellebecq – Soumission

 

 

Michel Houellebecq fait partie de ces écrivains qui m'ont enchanté avec  » l'extension du domaine de la lutte  » et « les particules élémentaires », mais qui par son attitude et par ses interviews m'agace.

J'aimerai savoir qui se cache derrière ce Monsieur.

Auteur etudié dans le monde entier, ludions médiatique . Statut de  » grand écrivain national  » qu'il devoit.

En ce début d'année, il sort un roman sulfureux, a le rôle principal dans deux films dont l'un est passé sur Arte au mois de novembre, expose ses photographies, voies ses poèmes mis en musique et chantés par Jean Louis Aubert.

Michel Houellebecq est partout.

Est-il à la recherche d'un coup marketing avec ce dernier livre qui a déjà fuité sur le net ?

 

Surf t-il sur une vague engendrée par Zemmour ou tout simplement sent-il le malaise qui est dans la société française.

Polémiste ou écrivain, la lecture de ce livre me le dira..

C'est avec une certaine crainte d'être déçu par un écrivain que l'on suit depuis sa première œuvre. Un écrivain c'est comme une vielle connaissance, on le rencontre, son premier roman nous touche, le second tout autant et puis on espère continuer cette relation. Avec Houellebecq, souvent déçu depuis son premier roman « Extension du domaine de la lutte » et excellent roman « les particules élémentaires », j'ai essayé la réconciliation avec  » la carte et le territoire » prix Goncourt où je le découvre pseudo geek. Triste, monsieur Houellebecq vous valez mieux que cela.

Je vais essayer une réconciliation, sa plume va t-elle encore agir, ces phrases vont elles encore distillées du plaisir.

Je vous raconterai.

Mais d'abord je vais finir mon nouvel auteur, une belle découverte, très peu connu en France qui est, selon les dires de Phillip Roth, le maître du roman américain. Rien que ça, cela met l'eau à la bouche, l'encre à la plume.

Le Monsieur en question a été prix Nobel de littérature en 1976 et plusieurs fois primé par le National Book Award, le prix Goncourt américain.

Bon Monsieur Houellebecq je vous retrouve dans deux jours, pour un très bon moment de lecture.

Enfin je le souhaite.